top of page

Xavier Macaire remporte la première étape de la Solitaire du Figaro

Il était 6h17 ce jeudi 3 septembre lorsque Xavier Macaire a franchi en vainqueur la ligne d’arrivée de la première étape de la Solitaire du Figaro à St Quay Portrieux après 3 jours 17 heures 15 minutes et 55 secondes de course. Parti de St Quay dimanche 30 août sur un parcours de 642 milles passant par le Fastnet au sud de l’Irlande, le skipper de Groupe SNEF a pris la tête de la flotte dès la première nuit pour ne jamais la lâcher, résistant aux assauts de ses poursuivants jusqu’au bout, bien décidé à décrocher sa première victoire d’étape. Durant plus de trois jours de course, Xavier Macaire a navigué en patron, cette victoire vient récompenser sa pugnacité, son travail, sa stratégie.


Xavier, quel est ton sentiment ?

« Je suis super content, c’était mon heure, cette fois-ci c’était la bonne. Je l’avais dit avant de le départ, je me sentais prêt, capable de faire des choses bien. Après, sur ce genre de course on ne sait jamais ce qu’il va se passer, il y a des coups tordus, des mecs super forts. J’ai réussi à maîtriser cette étape, je suis vraiment soulagé. Je suis plus détendu maintenant parce que plus on approchait de la ligne, plus le vent mollissait et je voyais les copains se rapprocher dangereusement ! »


Tu es en tête de flotte depuis la première nuit, superbe démonstration !

« Je pense que la victoire est méritée ! C’était super de rester en tête pendant aussi longtemps, de maîtriser mes trajectoires, la vitesse du bateau, ma stratégie. Je suis vraiment content de ce que j’ai fait, j’étais tout le temps dessus, c’était naturel, je faisais des bonnes trajectoires, j’avais une bonne vitesse et c’est passé ! J’ai posé mon jeu et ça a marché.

Ça faisait longtemps que je l’attendais cette victoire, ça fait 10 ans que je vois des camarades faire péter le jéroboam à l’arrivée et j’en avais envie aussi ! J’ai fait des podiums mais ça fait un moment que j’attends mon heure. J’ai déjà gagné deux étapes mais j’avais été déclassé sur jury, donc là c’est une réelle satisfaction d’être allé au bout. Cette fois c’est bon, elle est pour moi pour de vrai ! »


Au final il y a peu d’écarts à l’arrivée…

« Oui ça s’est beaucoup resserré sur les derniers milles. C’est dur parce qu’on a eu beaucoup d’écart par moment, je comparais toujours ma vitesse par rapport aux autres, je travaillais à fond pour distancer les copains, le but c’était toujours de grappiller un peu plus de terrain, j’en voulais toujours plus. Et après ça ressert… c’est le jeu de la Solitaire du Figaro ! »


Ta Solitaire commence bien, ça met en confiance pour la suite ?

« Oui carrément ! C’est vraiment top. Je n’ai pas l’avantage comptable de l’écart mais j’ai pris un ascendant psychologique. Etre premier, ce n’est pas rien, ça montre que je sais faire, que je suis capable de faire, ça met en confiance c’est sûr. Mais il reste trois étapes, je vais essayer de naviguer aussi bien sur les trois autres… »



Contact Presse : Julie Cornille – 06 62 88 81 18 – cornille.julie@gmail.com

Comments


bottom of page