top of page

Xavier Macaire prêt à vivre sa première Route du Rhum

Le grand départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe approche : ce dimanche 6 novembre à 13h02, Xavier Macaire s’élancera de St Malo en direction de la Guadeloupe. Ce marathon vers Pointe-à-Pitre ne sera pas un long fleuve tranquille en raison des tempêtes automnales qui s’installent en Atlantique et il lui faudra mener son Class40 Groupe SNEF avec prudence au moins lors des premières heures de course. En attendant le navigateur peaufine les derniers préparatifs avec son équipe technique tout en étudiant la météo très attentivement.



Xavier Macaire et son Class40 Groupe Snef dans le bassin Vauban, à St Malo

Xavier, ton séjour malouin s’achève, est-ce que tout est prêt pour le départ dimanche ?

« On a eu du temps pour faire tout ce qui était prévu, on a réussi à bien étaler la préparation du bateau (informatique, électronique, accastillage, gréement, voiles etc.) mais aussi du bonhomme. Je me suis aménagé des temps calmes. L’idée est de prendre du recul, de me reconcentrer mais aussi d’emmagasiner un maximum de repos avant le départ car on est beaucoup sollicité ici et j’ai beaucoup de choses en tête pour la préparation de la course. J’aime avoir le sentiment que rien n’a été oublié, que chaque chose soit à sa place, je passe donc du temps dans le bateau. Je pense qu’on a bien travaillé, cela devrait me mettre dans de bonnes conditions pour la course. »

Dimanche tu seras au départ d’une course mythique à bord de ton Class40 Groupe SNEF, tu vas réaliser ?

« Je pense qu’avant le départ je vais être focalisé sur ce que j’ai à faire avec 137 concurrents autour de moi et les bateaux spectateurs. Mais c’est sûr qu’une fois parti, ça va me faire quelque chose. C’est l’aboutissement d’une belle relation avec le Groupe SNEF, mon sponsor-titre, sans oublier Marfret et Les Sables d’Olonne Agglomération, et d’un formidable travail commun avec mon équipe technique. C’est une énorme satisfaction d’être là. Et puis, enfant je regardais le départ de cette Route du Rhum à la télévision, j’étais passionné par les bateaux, je rêvais en voyant ces grands navigateurs, je trouvais ça extraordinaire. Et maintenant j’y suis, c’est génial ! »

Sais-tu ce qui vous attend dimanche au niveau météo ?

« On devrait avoir du vent d’Ouest, les conditions de navigation sur la zone de départ ne devraient pas être simples, il faudra tirer des bords pour s’extraire de la meute et faire sa route. Et cela ne va pas s’arranger dans les heures qui suivront. Nous allons devoir traverser un front lundi après-midi. Or le vent de Sud qui nous attend pourrait être très puissant, certains fichiers voient 40 à 50 nœuds de vent avec une mer très formée et des grands coefficients de courant pour couronner le tout. Il faudra naviguer en bon marin, faire le dos rond en attendant que ça passe, réduire la toile tout en restant manœuvrant, essayer de trouver la meilleure configuration de voiles, le meilleur angle, les meilleurs réglages pour que le bateau tienne bien la mer. Il faudra trouver le bon dosage entre tous ces facteurs afin de réussir à traverser sans pépin pour le bateau ni le skipper, tout en étant encore dans le match quand cet épisode sera terminé. C’est un savant mélange. La dernière option, si on voit que c’est vraiment trop dangereux, est d’aller se mettre à l’abri dans un port en attendant que le coup de vent passe. Ce n’est pas celle que je privilégie pour l’instant mais je la garde en tête. »



Contact Presse : Julie Cornille - 06 62 88 81 18 - cornille.julie@gmail.com


Comments


bottom of page