top of page

Xavier Macaire et Pierre Leboucher réagissent au changement de parcours des Class40

Changement de programme pour les Class40 sur la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre ! Xavier Macaire et Pierre Leboucher prendront bien le départ demain, dimanche 29 octobre à 13h41, mais ils feront route vers Lorient et non pas Fort de France. Enfin pas tout de suite…


En effet, en raison des conditions météo très musclées annoncées, avec une dépression très creuse dans l’Atlantique mardi et mercredi, la direction de course a pris la décision de scinder le parcours en deux étapes pour la flotte des Class40. Le Class40 Groupe Snef partira donc demain pour une première étape vers Lorient, la date du départ de la seconde manche vers Fort de France sera annoncée ultérieurement.


Xavier et Pierre saluent cette décision à la sortie du briefing officiel.


Xavier Macaire :

« Nous allons finalement faire la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre en deux étapes. C’est une bonne décision de la part de la direction de course car les conditions devenaient vraiment trop dangereuses. Une dépression se place dans le golfe de Gascogne à partir de mercredi soir avec un front associé, des creux de 10 mètres, des vents de 50 nœuds établis avec des rafales à 65 juste après le Cap Finisterre… On est plus de l’ordre d’un cyclone que d’une dépression ! C’est rare, très puissant et dangereux.


On voyait cette dépression depuis quelques jours mais on arrivait à passer devant parce qu’elle arrivait un peu plus tard dans la semaine. Cependant le rythme s’accélère, les phénomènes météo avancent plus vite que prévu, ce qui est souvent le cas en cette saison, on l’a vu sur la Route du Rhum l’année dernière. Si ça continue d’accélérer dans les jours à venir, on se retrouve en plein cœur de la tempête. On avait un espoir jusqu’à hier de pouvoir passer dessous mais ce matin clairement ça ne passe pas, il ne faut pas jouer avec ça.


De notre côté, s’ils avaient envoyé sur le parcours initial, nous avions en tête de nous arrêter en Espagne pour nous abriter. On pensait faire un stock de jambon espagnol en s’arrêtant à Gijon ou La Corogne, on aura plutôt de l’andouillette et du kouign amann ! (rires)


Pour autant ce ne sera pas simple ! Déjà, ce n’est pas parce qu’on est soulagés de ne pas avoir à traverser cette dépression que l’on doit se relâcher. Nous avons une première étape entre Le Havre et Lorient durant laquelle on veut performer. De plus il faut rester concentré car il y aura beaucoup de vent en Manche, on attend 30 nœuds, avec des gros coefficients de marée et une mer courte. Les prochaines 48 heures ne seront vraiment pas une partie de plaisir. »


Pierre Leboucher :

« Nous aurons une première étape jusqu’à Lorient, ensuite on attendra que la tempête passe. On repartira vers Fort de France lorsque les conditions météo seront de nouveau navigables. C’était vraiment trop dangereux pour les Class40 de maintenir ce parcours car nous nous serions retrouvés en plein cœur de la dépression. La direction de course a pris une bonne décision. Quand les conditions le permettront nous aurons un départ tous ensemble de Lorient, c’est bien mieux que de s’abriter chacun de notre côté. »

Comentarios


bottom of page