top of page

Xavier Macaire déterminé avant la Solitaire du Figaro : « Je suis en phase avec mon bateau »

Entre mise à l’eau du Figaro Groupe SNEF, derniers entraînements avec le Team Vendée Formation et convoyage vers Saint Nazaire, les prochains jours de Xavier Macaire sont bien chargés. Il faut dire que le skipper ne veut rien laisser au hasard dans sa préparation de la Solitaire du Figaro dont le départ sera donné ce dimanche 22 août. Au menu cette saison : quatre longues étapes entre segments hauturiers et navigation côtière, des passages dans le golfe de Gascogne, en mer d’Irlande ou encore en Manche, des effets de site à gérer, des passages à niveau… En bref la Solitaire 2021 sera vraiment très exigeante.

Fort de son début de saison tonitruant, cumulant victoires et podiums*, Xavier Macaire aborde cette nouvelle édition de la Solitaire confiant, il sait qu’il a les clés pour accéder à la première marche du podium.



Xavier, que penses-tu du parcours de cette Solitaire ?

« Ça va être une belle course avec trois grandes étapes de plus de 600 milles, plus longues que ce qu’on a l’habitude de faire depuis quelques années, et une étape de 450 milles sur un format plus habituel. Le parcours nous fait alterner des navigations semi-hauturières avec une gestion météo à plus grande échelle dans le golfe de Gascogne ou en mer d’Irlande et du côtier le long de l’Angleterre, en Bretagne, en Normandie avec la gestion des courants, des effets de site, du trafic maritime… Ces étapes seront certainement assez intenses, sans compter le facteur météo que l’on ne connaît pas encore. Ce qui est certain c’est que ce parcours est long et intéressant. »


A ton avis, quelles sont les clés de la réussite sur cette Solitaire ?

« Il faut être au niveau dans toutes les phases, être en accord avec tous les moments de la course. La gestion des étapes sera également une clé car elles devraient toutes durer quatre jours et quatre nuits ; c’est long, il faut bien gérer son endurance, ça va être indispensable.

Enfin, comme toujours sur la Solitaire, le mental est très important, c’est souvent celui qui a le plus la niaque qui l’emporte à la fin. »


Justement, tu as marqué les esprits depuis le début de la saison avec tes superbes résultats : ça joue sur le mental à quelques jours du départ de la Solitaire ?

« Je me sens assez fort c’est vrai, en confiance. Je vois que je fais marcher mon bateau comme je le veux, aussi vite ou plus vite que les autres et cela sans que cela me demande de forcer de manière démesurée, sans que cela représente une difficulté particulière. C’est très agréable de partir en sachant qu’on marche bien et que c’est assez naturel. De plus je me sens en phase avec mon bateau, je pense que je le connais très bien.

Les résultats du début de saison et ce naturel avec mon bateau me mettent en confiance pour la Solitaire. Mais je sais aussi que cette course peut réserver des mauvaises surprises et qu’il faudra gérer plusieurs éléments comme la longueur des étapes ou encore la météo, sans compter le facteur chance… »



La Solitaire du Figaro en bref

Etape 1 : Saint Nazaire – Lorient – 689 milles – Départ le 22 août 2021

Etape 2 : Lorient – Fécamp – 490 milles – Départ le 29 août

Etape 3 : Fécamp – Roscoff – 624 milles – Départ le 5 septembre

Etape 4 : Roscoff – Saint Nazaire – 685 milles – Départ le 12 septembre






*Deuxième de la grande course de la Solo Maître Coq, vainqueur de la Sardinha Cup après avoir remporté les deux étapes, vainqueur de la Solo Guy Cotten




Contact presse : Julie Cornille – 06 62 88 81 18 – cornille.julie@gmail.com


Comments


bottom of page