top of page

Xavier Macaire, 5ème à Dunkerque, 2e du classement général provisoire

Parti de Saint Quay Portrieux dimanche 6 septembre pour la deuxième étape de la Solitaire du Figaro, Xavier Macaire a franchi la ligne d’arrivée à Dunkerque ce mardi en cinquième position à 17h 08 minutes et 24 secondes, après 404 milles de course. Il perd la première place du classement général provisoire au profit d’Armel Le Cléac’h, le vainqueur du jour, et pointe désormais en deuxième position, à seulement 37 minutes et 30 secondes du leader. Un retard qui est loin d’être handicapant pour le skipper du Figaro Groupe SNEF, il reste deux manches à courir et il a prouvé depuis le début de cette édition qu’il était dans le match. Place désormais au repos avant de se pencher sur la troisième étape dont le départ sera donné samedi 12 septembre entre Dunkerque et Saint Nazaire.


Xavier, comment s’est passé cette deuxième étape ?

« C’était encore une belle étape de Figaro, ça ne change pas, il se passe plein de choses ! En 48 heures, j’ai l’impression qu’il s’est écoulé une semaine de course tellement cette étape était chargée ! J’ai eu un peu de mal à me mettre dans le match au départ, je n’étais pas bien positionné la bouée de dégagement. Après j’ai donc cherché des solutions, des chemins pour rattraper la flotte et me remettre en phase. Ce n’était pas simple, il n’y avait pas beaucoup d’opportunités et la météo était assez différente de ce qui était prévu ; on a été un peu surpris, il a fallu s’adapter au fur et à mesure.

Mais c’était une belle course et je suis satisfait de finir cinquième. Je suis évidemment un peu déçu qu’Armel ait pris de l’avance sur moi au classement général mais je suis assez content de mon positionnement par rapport au reste de la flotte. »


Tu as réalisé une belle opération également lors de la deuxième traversée de Manche pour rejoindre Antifer…

« Hier soir j’ai choisi de me positionner plus à l’Est que les autres entre Eddystone et Antifer, il fallait faire des empannages pour se caler dans le Nord-Est du DST des Casquets. Ce n’était pas facile d’aller là-bas, la route directe nous envoyait tout droit et le vent nous permettait de le faire donc on n’avait qu’une envie c’était de la suivre. Mais tous les routages nous indiquaient qu’il fallait aller chercher une meilleure orientation du vent plus loin dans le Nord-Est, ce n’était pas simple parce que ça donnait l’impression de perdre beaucoup de terrain sur les autres ; mais au final on a gagné beaucoup. Cette option a bien payé car elle m’a permis de remonter de nombreuses places au classement, je suis très content. »


Tu passes à la deuxième place du classement général (avant jury) à 37 minutes et 30 secondes du premier, ce n’est pas rédhibitoire, il reste deux manches ?

« En fait c’est simple : quand c’est toi qui a 37 minutes d’avance sur le suivant, ça te paraît très peu ; quand tu as 37 minutes de retard sur le premier, ça paraît gigantesque ! Malgré tout je suis très content de mon étape et de mon résultat, je suis encore dans le match sur cette Solitaire du Figaro, je ne perds pas trop de temps sur le premier et j’ai encore de l’avance sur les suivants. Et puis il faut dire qu’Armel Le Cléac’h a été brillant, il a tenté son coup dès le début, il a géré ce parcours de main de maître. »


Contact Presse : Julie Cornille – 06 62 88 81 18 – cornille.julie@gmail.com

Comments


bottom of page