top of page

Solo Maître Coq - Xavier Macaire, 2e de la grande course

Xavier Macaire a franchi la ligne d’arrivée de la grande course de la Solo Maître Coq ce samedi à 7h07’12’’ en deuxième position, au terme de 40 heures intenses, entre pétole, courants et tempête. S’il a toujours avoué préférer la course au large et sa stratégie au long court aux régates côtières, le skipper du Figaro Groupe SNEF vient d’en faire la démonstration. Ce parcours de 350 milles vient valider les entraînements effectués cet hiver en vue de la Solitaire du Figaro et a permis à Xavier Macaire d’engranger de la confiance, notamment concernant la vitesse du bateau.

Prochaine échéance : la Sardinha Cup que Xavier courra en double avec Morgan Lagravière à partir du 7 avril prochain.


Xavier, comment s’est passée cette grande course ?

« J’ai fait un mauvais début de course mais j’ai réussi à me replacer petit à petit et doubler un premier paquet de bateaux juste avant le pont de l’île de Ré. Entre l’île de Ré et Belle Ile j’avais une bonne vitesse sous spi puis gennaker et j’ai mené une belle trajectoire médiane, cela m’a permis de combler mon retard. Il était important d’arriver dans les premiers aux Birvideaux, avant la bascule, les suivants ont perdu beaucoup de temps au près. Ensuite l’avance n’a fait que s’accentuer, je n’avais plus qu’à dérouler jusqu’aux Sables. Je surveillais devant et derrière, en travaillant comme si j’avais des bateaux à côté de moi, je surveillais Tom Laperche notamment car il revenait comme une fusée, je ne voulais pas qu’il revienne trop sur moi. »


Cette manche t’a permis de valider le travail effectué cet hiver ?

« Je suis content du chantier, le bateau est bien prêt, il va vite. Et je suis surtout très content des entraînements effectués cet hiver avec le Team Vendée Formation. J’ai réussi à doubler Gildas Mahé, qui est une bonne référence en vitesse, sous gennaker, et c’est un point que l’on avait particulièrement travaillé. Les retours du coach, les essais que j’ai faits m’ont permis de vite trouver mes repères et d’avoir une bonne vitesse, c’est vraiment super. »


Le bateau et le marin sont-ils en forme après cette reprise ?

« Pour redescendre de Belle Ile jusqu’au plateau de Rochebonne, ça tartinait vraiment ! J’étais sous spi, le bateau était sous l’eau, je faisais des pointes à 20 nœuds en permanence, c’était une luge ! Le Figaro s’envolait au-dessus des vagues ou alors passait en-dessous et je prenais une tonne d’eau sur le pont… C’était complétement dingue ! Il a fallu tenir 8 heures comme ça sans lâcher la barre ! Ça secoue, j’ai un peu mal au dos !

Dans ces conditions, j’ai eu également quelques petits pépins techniques, un génois déchiré, des bouts coincés à l’avant du bout-dehors… J’ai dû bricoler, ça m’a pris un peu de temps et d’énergie. Mais cela m’a permis de voir des choses que l’on devra anticiper en vue des prochaines courses, donc c’est très positif. »



Les résultats de Xavier sur la Solo Maître Coq

Manche 1 (parcours côtier) : 16e

Manche 2 (parcours côtier) : 5e

Manche 3 (grande course) : 2e




Contact presse : Julie Cornille – 06 62 88 81 18 – cornille.julie@gmail.com

Comments


bottom of page