top of page

Niji 40 - Départ le 7 avril 2024 : l’équipage Team Snef au complet

A moins de deux mois du départ de la nouvelle transat dédiée aux Class40 entre Belle-Ile-en-mer et Marie Galante, l’équipage Team Snef est au complet. Après avoir choisi Carlos Manera à l’issue de l’appel à candidatures lancé fin 2023, Xavier Macaire renouvelle sa confiance à Pierre Leboucher en tant que troisième équipier. Ce sera la deuxième collaboration entre les deux navigateurs, après leur sixième place sur la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre 2023.




Après la Transat Jacques Vabre, tu fais de nouveau appel à Pierre Leboucher pour la Niji40. Pour quelles raisons ?

« Tout d’abord parce qu’on a vécu une belle expérience sur la Transat Jacques Vabre. On s’est bien entendus, on a été performants et audacieux, on a fait une très belle course. On s’est bien trouvés. Notre binôme a animé la course et c’était un plaisir de partager tout ça avec Pierre. Malheureusement ça n’a pas payé, nous n’avons pas eu le résultat que l’on aurait pu mériter après tout l’engagement que l’on y a mis.

Le rappeler pour la Niji40, c’est clairement dans l’objectif de mener la course et de faire un résultat. »

As-tu déjà une idée de votre futur fonctionnement à trois avec Carlos ?

« Je pense que cela va s’affiner lors de nos entraînements et de nos échanges ensemble. Pierre et moi sommes plus rodés à la réflexion et aux prises de décisions stratégiques grâce aux outils à bord. En Mini, Carlos n’avait pas d’ordinateur, de logiciel météo, de cartographie, donc il va découvrir et apprendre les tenants et aboutissants de ce processus stratégique embarqué. L’idée est que nous soyons concentrés sur la stratégie en associant Carlos à nos réflexions et nos choix. L’objectif est vraiment de discuter à trois à chaque fois pour prendre la décision ensemble. »

Naviguer à trois sera plus simple ou ça risque de se révéler compliqué ?

« Certains points vont être plus simples : on sera plus nombreux pour barrer, on pourra se relayer plus facilement et donc mener le bateau à 100% de ses capacités pratiquement tout le temps. En revanche la vie à bord s’annonce plus difficile parce que le bateau est vraiment conçu pour du solitaire ou du double ; il n’y a qu’une bannette par exemple. L’intérieur n’est pas un espace de repos, plutôt un espace de veille. Même dans le cockpit, on se marche vite l’un sur l’autre.

Le bateau devient vite petit à deux, donc à trois ça risque d’être encore plus contraignant. Mais la vie à bord ne m’inquiète pas, c’est une contrainte technique par-dessus laquelle on peut vite passer en s’organisant ou en trouvant des astuces pour vivre ensemble. »

Le Class40 Groupe Snef sera mis à l’eau à la fin du mois, quelle est la suite du programme ?

« Nous devons nous présenter à Larmor Plage le 30 mars, on a donc très peu de temps de préparation. Nous allons rapidement commencer les entraînements pour mettre au maximum à profit le mois de mars. Il faut rôder le trio, que Carlos découvre le bateau pendant que Pierre et moi validerons les changements et le développement que nous avons décidés suite à la Transat Jacques Vabre. »

Pour la suite de la saison, tu t’aligneras sur deux courses : la Drheam Cup et la Normandy Channel Race.

« En effet, la Drheam Cup en juillet et la Normandy Channel Race en septembre. J’avais remporté la Drheam Cup en 2022 pour ma première saison en Class40, j’aurai à cœur de réitérer. Par ailleurs, décrocher la Normandy Channel Race serait vraiment super, c’est une belle course, difficile, avec un plateau toujours relevé, elle me fait bien envie ! »

Commentaires


bottom of page