top of page

Le Class40 Groupe Snef deuxième à Lorient

Xavier Macaire et Pierre Leboucher bouclent la première étape de cette version inédite de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre en deuxième position ce mardi 31 octobre 2023 à 1h 01 minutes et 48 secondes ! Ils auront mis une journée 11 heures 20 minutes et 48 secondes pour rallier Lorient depuis Le Havre.


La direction de course ayant en effet décidé de modifier le parcours afin de protéger les bateaux et les marins des conditions météorologiques dantesques annoncées dans le golfe de Gascogne mercredi et jeudi, le Class40 Groupe Snef est désormais amarré à Lorient en attendant le départ de la deuxième étape vers Fort de France.


Partis dimanche 29 octobre à 13h41, devant Le Havre dans des conditions magnifiques pour les spectateurs mais très délicates pour les navigateurs, les deux skippers de la Team Snef Sailing sont rapidement entrés dans le match. Ce lundi matin, Xavier et Pierre ont d’ailleurs fait parler leurs talents de Figaristes en jouant à rase-cailloux le long des côtes bretonnes pour aller chercher la renverse de courant avant leurs concurrents. Une stratégie payante qui leur a permis de s’installer dans le peloton de tête. Il a fallu ensuite une bonne dose de concentration et de toucher de barre pour maintenir leur position et terminer sur la deuxième marche du podium de cette première (courte) étape.


C’est un Xavier épuisé qui revient sur ces quelques heures de course.


Une étape courte mais intense

« C’était vraiment costaud. Le départ nous a tout de suite mis dans le bain, c’était vraiment musclé, on a eu jusqu’à 40 nœuds devant Le Havre ! J’ai vu qu’il y avait eu des dégâts sur certains bateaux, c’est vraiment dommage.

L’ambiance était vraiment tendue avec beaucoup de changements, du vent très instable et irrégulier, des imprévus, on s’est fait surprendre par des grains notamment. On a utilisé toutes les voiles… plusieurs fois !

On est fracassés, impossible de trouver le sommeil tellement le bateau remuait et quand on était à la barre on en prenait plein la figure, rien qu’au large de Groix il y avait 27 nœuds. On est vraiment allés au bout de nous-mêmes. »


En mode Figaro

« On a tenté quelques options en effet, donc celle au Sud qui a bien marché. On a fait une belle opération en visitant la côte pour jouer le courant. On avait le doute car les routages n’étaient pas d’accord, ça n’a pas été simple de choisir. Au début on a perdu beaucoup de terrain car on n’allait pas vers le but, donc quand on recevait les pointages on se posait des questions. Finalement on a bien fait car ça a marché aussi bien, voire mieux qu’espéré. On est satisfait du travail bien fait. »


Repos en attendant la date de départ de la deuxième étape

« On va finir de ranger le bateau et on file se reposer dans les jours qui viennent. Le Class40 Groupe Snef est bien à l’abri des tempêtes à Lorient La Base jusqu’au départ de la deuxième étape. Maintenant on attend de savoir quand on va pouvoir rejoindre la Martinique. C’est vraiment étonnant de se dire que la Transat Jacques Vabre part de Lorient ! »

Comments


bottom of page